GUY CORNEAU

Ecrivain et conférencier (13 janvier 1951 – 05 janvier 2017)

Guy CORNEAU notre ami et intervenant chez AORA pendant plus de 6 ans, nous a quitté brutalement le 5 janvier 2017.

Même si les mots nous manquent, nous nous devons de rendre un hommage spécial à notre parrain, que nous avons eu la chance immense de côtoyer pendant plusieurs années. Nous ne remercierons jamais assez la vie, d’avoir mis Guy sur notre chemin.

Guy fut pendant toutes ces années l’un de nos intervenants des plus humbles, des plus généreux, des plus drôles, des plus proches et, des plus disponibles pour les êtres qu’il croisait à travers nos conférences, séminaires ou voyages, que l’on organisait ensemble.

Vous serez heureux d’apprendre que la famille de Guy et ses collaboratrices poursuivent son oeuvre sous le nom :

Les Productions Guy Corneau

Cela nous tient donc à coeur de nous joindre à elles, afin de continuer de transmettre ses enseignements.

 
Psychanalyste de formation, Guy CORNEAU n’a pas un parcours traditionnel.

Son intérêt s’est d’abord porté vers le théâtre. Directeur de la troupe Organisation Ô, un collectif de création, il a écrit, joué et mis en scène plusieurs pièces, notamment La complainte de Fleurdelysée Fortin qui attira l’attention du réalisateur Pierre Gauvreau et qui fut présentée sur les ondes de Radio-Québec en 1974. Sa toute dernière pièce, Elle et Lui dans de beaux draps, a été présentée à Marseille et Aix en Provence à l’hiver 2008.

Après l’obtention d’une maîtrise en sciences de l’éducation à l’Université de Montréal, en 1976, il est allé se former à l’Institut de psychologie analytique C. G. Jung de Zürich, où il a reçu son diplôme de psychanalyste jungien, en 1981.

Après une douzaine d’années passées en cabinet, il a quitté la pratique privée afin de communiquer plus largement. Ce parti pris de vulgarisation s’est alors traduit par de nombreuses conférences publiques, de l’enseignement et de multiples tournées, notamment en Europe francophone, aux États-Unis, au Japon et au Brésil.

Guy CORNEAU a aussi écrit cinq livres qui sont devenus des best-sellers.

Outre l’écriture, son besoin de communiquer l’a tout naturellement amené à se tourner vers la télévision. Dans le cadre de l’émission Parler pour parler devenue par la suite Janette … tout court, Guy CORNEAU a coanimé de 1993 à 1996 une série sur la psychologie masculine. Avec Janette Bertrand, au rythme d’une émission de 52 minutes par mois, il avait carte blanche pour explorer les sujets qui lui semblaient les plus appropriés. Diffusée sur les ondes de Radio-Québec, cette émission touchait en moyenne un auditoire d’un demi million d’auditeurs.

Il a également été chroniqueur de psychologie aux émissions suivantes: Début de soirée (Radio-Québec 1990-1991), Télé-service (Radio-Québec 1991-1992 et 1992-1993) et Tango, une émission sur les dynamiques du couple (Canal Vie 1997-1998 et 1998-1999). Il demeure un interlocuteur recherché par les journalistes et, en 1996, la RTBF consacrait une heure d’antenne à son oeuvre dans le cadre de l’émission Dites-moi… animée par Michèle Cédric. De l’automne 2000 à l’hiver 2003, il a participé comme chroniqueur à l’émission Deux filles, le matin sur les ondes de TVA. En 2004, le réseau Canal Vie lui confiait une émission dont il était l’animateur, Guy CORNEAU en toute confidence. À partir de thèmes choisis, il recevait des personnalités connues ou des spécialistes de divers domaines ayant acceptés de témoigner de leur expérience personnelle ou professionnelle. Une autre série d’émissions intitulée Guy CORNEAU en atelier a également été présentée à Canal Vie en 2006- 2007. Les treize émissions de cette série ont fait l’objet d’une compilation et sont maintenant disponibles sous la forme d’un coffret de trois DVD vendu en librairies.

Par ailleurs, en 1993, Guy CORNEAU fondait le Réseau Hommes Québec et initiait le Réseau Femmes Québec, des regroupements d’entraide et de soutien pour hommes et pour femmes. La formule proposée est celle de petits groupes de parole autogérés qui progressent à leur propre rythme avec des manuels d’exercices qui ont été élaborés sous la supervision de Guy Corneau. Cette formule s’est répandue également en Suisse, en France et en Belgique.

Pendant quelques années, il a guidé des groupes d’hommes dans le désert du Sahara pour les amener à se retrouver au niveau de l’essentiel. Au printemps 1997 il a invité l’astrophysicien Hubert Reeves à coanimer une telle expédition, mixte celle-là. Le séminaire s’intitulait « L’homme au coeur de l’univers ». Hubert Reeves s’occupait du coeur de l’univers et Guy CORNEAU de l’univers du coeur.

De 1997 à 2006, les Productions Coeur.com, qu’il a créées avec des thérapeutes, des artistes et des techniciens, ont été le véhicule de projets des plus audacieux. C’est ainsi qu’ont pu prendre forme Le projet Perceval (Belgique 1997 et Québec 1998) centré sur la légende du Graal, le séminaire Des larmes au courage (Québec 1998, Belgique 1998, France 1999) centré sur le conte La jeune fille sans mains, le séminaire Mort et Renaissance axé sur la légende égyptienne d’Isis et Osiris (Belgique 2000, Québec 2001, France et Belgique 2001), le séminaire Paix au-dedans, paix au-dehors (Belgique, France et Québec 2003) et le séminaire Le Meilleur de soi (Belgique et Québec 2006). Plusieurs intervenants de Coeur.com poursuivent le travail amorcé par Guy Corneau pour animer des ateliers qui allient la compréhension psychologique et l’expression créatrice dans une perspective d’ouverture du coeur.

À travers les années, il a écrit de nombreuses chroniques pour les magazines Psychologies (France), Gaël (Belgique), Guide Ressources (Québec), Styles de vie (Québec) ainsi que pour le Journal de Montréal.

Aujourd’hui, tout en continuant sa vie d’auteur et de conférencier, il tourne son regard vers le théâtre.

 www.guycorneau.com

L’avis de Guy CORNEAU sur AORA VOYAGES :

 » Lors de notre voyage en Nouvelle-Zélande, j’ai trouvé que la philosophie d’AORA VOYAGES était très intéressante, parce qu’au fond çà repose sur un pari qui est aussi un défi, c’est à dire comment conduire des gens dans des sites touristiques aussi beaux et aussi magnifiques, et en même temps s’en servir pour favoriser un développement personnel, un développement intérieur, une intériorisation, alors c’est un vrai défi au fond, et moi j’aime bien ce défi là, de toujours amener  les gens à travers la splendeur qui nous entoure pour toujours découvrir leur propre splendeur, alors c’est une mission qui est très belle et qui est menée d’une très belle façon par Valérie DECOUPIGNY qui dirige cette entreprise. Ma gratitude va à Valérie pour l’organisation impeccable. »

Guy CORNEAU

Père manquant, fils manqué

livre-guy-corneauAux éditions de L’Homme

Cet ouvrage traite de l’absence des pères et du silence qui les isole de leurs fils. Pourquoi l’homme d’aujourd’hui est-il si mal dans sa peau ? Pourquoi a-t-il si peur de l’intimité ? Pourquoi se sent-il obligé de jouer le héros, l’éternel adolescent, le séducteur ou le bon garçon ? Pourquoi certains hommes refoulent-ils leur agressivité au fond d’eux-mêmes, minant ainsi leur force d’affirmation ? Guy CORNEAU rompt le mutisme et répond avec lucidité et délicatesse à ces questions fondamentales. Il met enfin des mots sur les sentiments qui habitent les hommes. Vingt-cinq ans après sa parution, ce best-seller international demeure profondément actuel et constitue la meilleure référence à ce jour sur la paternité et l’identité masculine.

Revivre

 livre-guy-corneau-1Aux éditions de L’Homme

Voici le cri d’un homme qui, aux prises avec le cancer, découvre en lui la force insoupçonnée de la joie. De ce récit personnel, émouvant, drôle parfois, Guy CORNEAU a fait un livre d’amitié où il partage avec ses lecteurs son expérience de la maladie.

2007: le célèbre psychanalyste n’est qu’un patient anonyme dans une salle d’hôpital. Il reçoit la terrible nouvelle: un cancer de grade 4, le plus élevé. 2008: « M. Corneau, je ne sais pas ce que vous avez fait… mais ça a marché ! », lui annonce son oncologue. 2009: Yanna sa compagne d’âme, meurt d’un cancer qui s’est généralisé. 2010: la vie de Guy refleurit. Entre ces dates, l’épreuve est rude et l’issue, incertaine.

L’auteur relate sa traversée du cancer, durant laquelle il a allié médecines traditionnelles et énergétiques à une démarche psychologique. Sans donner de leçons ni de recettes, en observant son propre parcours avec humilité et humanité, il nous encourage à ne pas nous laisser réduire à notre maladie. Il nous incite à en découvrir le sens psychologique et spirituel, et à trouver en nous et autour de nous les ressources pour célébrer la vie. Pour le malade, l’ami ou l’accompagnant que nous sommes ou que nous serons à un moment  de notre vie, ce livre est une inspiration de chaque instant.

Le meilleur de Soi

151

Aux éditions Robert LAFFONT

Trop souvent, notre image de nous-même est enfouie dans un fatras de jugements négatifs et de doutes. Et pourtant, le meilleur reste à venir…

Dans son livre, Guy CORNEAU nous invite à redécouvrir nos aspirations profondes. C’est comme une grille que l’on ouvre sur le plus beau des jardins: celui qui vit caché à l’intérieur de nous et ne demande pour s’épanouir que la lumière de notre attention.

Lequel d’entre nous n’a pas eu de ces bagarres qui semblent se répéter sans cesse dans la vie amoureuse, professionnelle ou amicale ? De ces discussions qui paraissent n’avoir aucun sens et ne débouchent sur rien ? Guy Corneau nous apprend à saisir ces moments comme autant d’occasions qui nous sont offertes de nous comprendre. Mieux, il nous propose un véritable itinéraire vers l’épanouissement personnel.

Notre vie dans son apparente banalité nous offre, en réalité, de nombreuses situations qui nous permettent d’accéder à ce « meilleur de soi » où nous exprimons enfin – et joyeusement – les possibilités qui somnolaient en nous. Nous ne sommes pas tous des Picasso et des Mozart; mais chacun d’entre nous peut faire une place à sa pulsion de création, sous la forme qui lui convient. Loin des angoisses de la frustration et de l’obsession de la performance, cet élan est la clé de la liberté.

Victime des autres, bourreau de soi-même

victimes-des-autres-bourreau-de-soi-memeAux éditions Robert LAFFONT

Nous nous croyons victime des autres alors que nous sommes victime de nos conditionnements et appelés à devenir créateur de nous-mêmes. L’ouvrage s’élabore à partir du mythe d’Isis et d’Osiris.

« Immanquablement, presque immanquablement, vient un moment dans une vie où ça ne va plus, où ça ne va plus du tout… » Nous nous sentons alors défaits, à la fois victimes des autres et bourreaux de nous-mêmes, incapables de sortir de la prison de nos peurs.

Et si ce moment difficile était justement l’occasion de nous libérer, de devenir enfin les créateurs conscients de nos propres vies ?

C’est à ce cheminement que Guy CORNEAU nous invite avec une simplicité familière et lumineuse. Pour guider les étapes de notre transformation intérieure, il nous présente les dieux fascinants de la mythologie égyptienne. Osiris le glorieux, Seth le destructeur, Isis source de vie nous aident à comprendre les situations riches et complexes que nous vivons. Les positions de victime, bourreau, ou sauveur, se révèlent alors comme des rôles limitatifs dont chacun peut se dégager pour se réconcilier avec soi-même. Et, peu à peu, voir apparaître en soi un grand soleil. Il ne tient qu’à nous de le laisser briller, et de déployer nos ailes tel Horus, le faucon de lumière.

Psychologie, psychanalyse, spiritualité : Guy CORNEAU fait appel à chacun de ces domaines et s’appuie aussi sur son expérience personnelle, pour nous entraîner, loin du cours magistral, dans une véritable danse de la vie.

 La guérison du coeur

Aux éditions J’AI LU

Ce livre traite du sens de la souffrance physique et psychologique qui nous invite à prendre le chemin d’une guérison authentique qui est toujours celle du coeur. Guy CORNEAU, aborde un sujet qui nous concerne tous : quel sens pouvons-nous donner à nos maladies, à nos épreuves ? Guy CORNEAU nous invite à un itinéraire qui couvre tous les aspects (médicaux, psychologiques mais aussi spirituels) du chemin de la « vraie » guérison : celle qui met en œuvre tout notre être – corps, cœur et esprit.

N’y a t’il pas d’amour heureux ?

livres-guy-corneauAux éditions Robert LAFFONT

Cet ouvrage porte sur la dynamique des relations amoureuses. Il traite des rapports que nous entretenons avec les gens de sexe opposé à travers les liens père-fille, mère-fils et homme-femme.

« Qu’il est difficile d’aimer », chante Gilles Vigneault. En effet, rien de plus difficile que l’amour, rien de plus complexe que la vie à deux. Les relations parent-enfant conditionnent directement nos choix affectifs et viennent se répéter sur le terrain amoureux. Ainsi, le silence d’un père peut produire « une femme qui aime trop » ou l’excès de sollicitude maternelle fabriquer des hommes qui ont peur d’aimer. Lorsque ces deux-là se rencontrent, c’est le couple impossible, l’impasse.

Alors, n’y a-t-il pas d’amour heureux ? Si, répond Guy CORNEAU, mais à condition d’accepter que les conflits soient autant d’occasions de prendre conscience de nos blessures et d’en guérir. Tel est l’enjeu de l’amour : pour parvenir à « être unie en continuant d’être deux individus à part entière, être deux sans cesser d’être unis », chaque être doit d’abord construire sa propre individualité sur des bases solides. L’amour est une alchimie complexe qui ne peut « prendre » que lorsque chacun a conquis une véritable intimité avec soi-même.

© COPYRIGHT 2017: AORA VOYAGES - Tous droits réservés. Immatriculation au registre officiel des agents de voyages : IM59110031 - Mentions légales - Toutes les images présentes sur le bandeau du site sont soumises à un copyright ©AORA VOYAGES. Les photographies présentes ©AORA VOYAGES ne peuvent être reproduites, redistribuées ou vendues, sans l’accord écrit de ©AORA VOYAGES. Toute image utilisée sans le consentement de l’auteur pourra donc faire l’objet de poursuites légales. | Awesome Theme by: D5 Creation | Powered by: WordPress